Le risque chimique dans le secteur de la Propreté

L’exposition au risque chimique est peu connue dans le secteur. On sait seulement que 15 maladies professionnelles et 37 Accidents du Travail sur 17 158 étaient dus à l’utilisation de produits chimiques en 2011 (tous secteurs confondus : tertiaire, Immeubles, commerces…).

Il  semble pourtant que les entreprises fassent évoluer leurs pratiques d’achat en privilégiant des produits éco-labellisés, pour autant aucune étude n’a pour le moment été menée pour vérifier ces données et connaître objectivement le véritable niveau d’exposition et de risque chimique (les produits éco-labellisés peuvent aussi contenir des substances faisant l’objet d’une VLEP).

Cette étude permet :
– de connaitre objectivement le niveau d’exposition au risque chimique dans le secteur de la propreté, et plus particulièrement dans les activités tertiaires,
– d’aider les entreprises du secteur à appréhender le risque chimique dans un contexte règlementaire de plus en plus contraignant et dans le cadre d’enjeux plus vastes telle que la pénibilité,
– d’apporter aux entreprises et à la branche une méthodologie d’évaluation du risque chimique validée par un organisme accrédité COFRAC,
– d’apporter à la branche une mesure objective du risque chimique, effectuée validée par un organisme de mesure accrédité COFRAC,
– de faire des préconisations pour les entreprises, en termes d’organisation et d’achats.

Article paru et publié le  9 Avril 2015 sur le site le monde de la propreté

Retrouvez nos programmes de formation sur ce thème :

Habilitation Risques Chimiques Niveau 1 (pdf)
Habilitation Risques Chimiques Niveau 2 (pdf)
Recyclage Habilitation Risques Chimiques Niveau 1 (pdf)
Recyclage Habilitation Risques Chimiques Niveau 2 (pdf)

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *